Lectures à haute voix

Nous proposons, au sein du laboratoire théâtral « Le Grand Courbe », un format simple de spectacles-lectures à haute voix, afin de faire vivre et de partager de beaux textes de la littérature.

LE PRINCIPE 

Deux envies fondent le projet. D’une part, il y a celle de renouer avec la pratique ancestrale de la lecture à voix haute parce qu’elle ouvre un espace de partage des textes, un collectif d’écoute. D’autre part, il y a celle de faire résonner la vitalité des textes dits « classiques », de les revendiquer comme des éclaireurs d’existences aujourd’hui encore et plus que jamais peut-être, l’envie de les offrir comme émotions et matières à penser concrètes, présentes, réelles. 

LA FORME

Dans une durée de 45 minutes à une heure environ, nous mettons en voix une œuvre choisie en alternant extraits lus et narration, afin de permettre une sorte de « traversée du texte ». Un court temps d’échanges autour de l’œuvre, de son auteur, de son contexte et de ses échos actuels est possible ensuite, pour donner à chacun.e l’occasion d’enrichir sa réception de celles des autres.

LES TEXTES

La première adaptation est celle du roman La Religieuse de Denis Diderot, publié en 1796.

La seconde adaptation est celle de la nouvelle de Mme de Lafayette, La Princesse de Montpensier, publiée en 1662.

La troisième adaptation est celle du roman de Marguerite Yourcenar, Mémoires d’Hadrien, publié en 1951.